Pourquoi fournissons-nous si peu d’informations sur les produits ?

En raison du règlement européen sur les fertilisants (UE 2019/1009), nous sommes limités pour le moment dans ce que nous avons le droit d’affirmer au sujet des biostimulants. Nous ne sommes malheureusement pas autorisés à vous informer de façon plus détaillée que nous le faisons dans les descriptions modifiées. 

Origine

Depuis notre création en 2010, nos produits concernent plus de 30 productions végétales et nous sommes maintenant actifs dans plus de 20 pays, dont les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, la France, l’Italie, le Portugal, la Pologne, l’Espagne et la République tchèque. Et notre croissance se poursuit encore.
agrosys GmbH est notre revendeur pour le marché suisse.

Nous avons commencé avec un certain nombre d’ingrédients et de produits de base, qui contiennent tous des composants naturels. Lorsqu’ils sont incorporés dans le sol, nos produits sont absorbés par les racines, et lorsqu’ils sont appliqués par pulvérisation foliaire ou pulvérisation à bas volume, les plantes les absorbent par les feuilles. En raison des nouvelles perspectives et de la demande spécifique du marché, nous avons continué à élargir et adapter notre gamme ces dernières années. Les faits sont parlants : nous proposons maintenant dix produits, ayant chacun leur application spécifique dans de nombreuses cultures. Avec pour principal résultat des clients satisfaits, et des cultures robustes et vigoureuses.

Des plantes en bonne santé

Nous nous efforçons de développer des produits naturels, qui aident la plante à devenir et à rester résiliente, robuste et vigoureuse. Que vos plantes absorbent nos produits à travers le sol (par les racines) ou par les feuilles, cela se produit de manière systémique : dans l’ensemble de la plante. Dans la plante, ils favorisent non seulement leur capacité à extraire des éléments nutritifs (minéraux, nutriments) du sol, ils favorisent également la croissance, la capacité d’auto-guérison et la vitalité, et réduisent les réactions de stress.
Ainsi, vos cultures sont plus résistantes aux intempéries et autres facteurs abiotiques, et leur capacité d’absorption est stimulée, à l’instar de leur croissance et de votre chiffre d’affaires.

Tous nos produits ont un certain nombre de propriétés uniques et sont applicables à différents végétaux, dans différentes cultures. Le cas échéant, ils présentent leurs propres méthodes d’application.

Recherche et essais

Avant de lancer les premiers produits sur le marché en 2011, nous les avons d’abord soigneusement testés en interne et en externe. À partir de 2010, nous avons donc fait effectuer des tests (en externe) par WUR-Bleiswijk, Botany, Delphy (anciennement DLV Plant-GreenQ) et Proeftuin Zwaagdijk. Les résultats de ces essais confirment, entre autres, l’effet de l’extrait d’écorce de saule. Par ailleurs, le nano-argent semble renforcer l’effet de cet extrait d’écorce de saule et rendre la plante plus résistante. Le micro-cuivre semble lui aussi rendre les végétaux plus robustes et vigoureux.
> Pour en savoir plus sur ces ingrédients et d'autres encore.

Connaissances et expérience

Nous pouvons offrir à chaque agriculteur des conseils spécifiques sur l’utilisation de nos produits. Pour cela, nous nous appuyons sur nos propres connaissances spécialisées en agriculture, mais aussi sur nos fournisseurs et notre vaste réseau de revendeurs en Belgique et à l’étranger:

 

Depuis 2011, nous avons en effet commencé à vendre nos produits sur le marché. Depuis lors, nous n’avons cessé d’investir dans la recherche. Nous avons maintenant plus de huit ans d’expérience pratique : avec divers agriculteurs, dans le cadre de différentes cultures et dans des circonstances spécifiques. Nous avons intégré toutes ces connaissances dans nos produits afin d’améliorer encore leur effet et leur champ d’application.

PlantoSys fait parler de lui à la Journée de la fraise en janvier 2020

En raison du règlement européen sur les fertilisants (UE 2019/1009), nous sommes limités dans ce que nous avons le droit d’affirmer au sujet des biostimulants.
Ce règlement de l’UE répond à l’incertitude du marché en ce qui concerne les différences entre les prétendus produits« verts » (biostimulants, phytostimulants, produits d’origine naturelle) et les produits phytopharmaceutiques.
Cette loi est entrée en vigueur dans l’UE et sera traduite dans les législations nationales de chaque État membre de l’UE.

Produit biostimulant ou phytopharmaceutique ?

Selon ce règlement, une substance ou un produit est un biostimulant s’il favorise une utilisation efficace des nutriments. De même s’il améliore la tolérance au stress abiotique (chaleur, sécheresse, salinisation), les caractéristiques qualitatives ou s’il accroît la disponibilité des éléments nutritifs confinés dans le sol ou la rhizosphère.

Une législation distincte s’applique aux produits phytopharmaceutiques, qui agissent contre les facteurs biotiques (tels que les champignons, les bactéries ou les insectes nuisibles). Ces produits doivent avoir été autorisés en tant que tels par le Ctgb (College voor de toelating van[gewasbeschermingsmiddelen en biociden – Comité d’agréation des Produits Phytopharmaceutiques et Biocides), avec tous les investissements (financiers et temporels), le travail de formulation et la création des dossiers que cela implique.

Pour les produits biostimulants, il est expressément interdit de faire des allégations avançant un effet de lutte contre les bactéries, les champignons ou les insectes nuisibles (appelés facteurs biotiques). En effet, si une telle allégation est formulée, le produit/la substance est considéré(e) comme un produit phytopharmaceutique conformément à la loi sur la protection des végétaux, et il convient dans ce cas de demander une autorisation pour la substance ou le produit à l’EFSA (European Food Safety Authority) et au Comité d’agréation des produits phytopharmaceutiques et des biocides (Ctgb aux Pays-Bas - Comité d’agréation des Produits Phytopharmaceutiques et Biocides. Cela nécessite la soumission d’un dossier approfondi – avec tous les risques que comporte la divulgation de la formulation – et un investissement en temps excessif pour une PME comme la nôtre, sans parler des millions d’euros que coûte une demande (à renouveler plusieurs fois dans notre cas).

Pour résumer, cela signifie que pour le moment, nous ne pouvons pas nous permettre de demander une autorisation pour nos produits. Bien sûr, cela signifie que nous devons respecter la législation et que nous ne sommes malheureusement pas autorisés à vous informer de façon plus détaillée que nous le faisons dans les descriptions modifiées.

Dès que nous saurons ce qui doit être inclus dans un dossier de demande et auprès de quel organisme nous pouvons demander le statut de biostimulant, nous le ferons pour nos produits.

Bien sûr, nous devons respecter la loi. Par conséquent, nous ne sommes malheureusement pas autorisés à vous informer de façon plus détaillée que nous le faisons dans les descriptions modifiées.

Erik Jaspers

Votre conseiller

Erik Jaspers